Ven 29 Août 2014 - 20h30

 

Opera Seria

Antonio VIVALDI (1678-1741)
Georg Friedrich HAENDEL (1685-1759)

 

ORFEO 55

Direction
Nathalie Stutzmann

Les grands airs et duos d’opéras de Haendel et Vivaldi ont en commun un goût pour l’éloquence et le spectaculaire, tout autant que pour les phrasés langoureux et profonds. Dans les compositions lyriques du premier, des éléments de son langage instrumental sont manifestes, au point d’envisager ces dernières comme de véritables concertos pour voix et orchestre. C’est qu’à cette époque, dans les années 1720-1730 à Venise, la composition des opéras est soumise au goût d’un public friand de chanteurs vedettes, les castrats mais aussi ces prima donna, souvent des chanteuses à voix grave, tessiture à laquelle le prêtre roux fera de préférence appel. SERIACes contraintes, imposées par la mode italienne, sont celles-là mêmes avec lesquelles Haendel composera lui aussi ses opéras, des oeuvres pour soli et sans choeur dont il étoffera à foison, comme pour compenser, la partie instrumentale. Ainsi, alors que Venise connaît une agitation sans précédent venue du Sud, qui transforme l’écriture du bel canto, le style italien se développe aussi en dehors de ses terres et selon des modalités esthétiques différentes. Haendel, compositeur allemand installé en Angleterre, est un des plus bels ambassadeurs de cette influence. Le programme élaboré par Nathalie Stutzmann, à la tête de son ensemble Orfeo 55, rend compte de cette époque florissante. En compagnie de Philippe Jaroussky, la brillante contralto interprètera de magnifiques pages, parfois rares, de ces deux compositeurs aux styles à la fois proches et lointains, qui contribuent à renouveler le langage de l’opéra dans l’Europe entière.

 
L'Entracte, Sablé-sur-Sarthe
Durée > 1h50 avec entracte