© Nicolas Joubard

 

 

26 > 30 AOûT 2014

FesTival de sablé

 

 

MEMENTO MORI


« Souviens-toi que tu mourras ». Cette locution latine est familière de l’homme baroque et de sa façon de penser le monde. La Mort est en effet, en premier lieu, une fatalité qui touche le quotidien de l’homme du XVIIe siècle, qu’il soit un vaillant gentilhomme qui se bat en duel, une victime des nombreuses épidémies, un adepte de la mort tragique, remède à la souffrance et à la passion. Mais, comme le prédit Bossuet dans son fameux sermon, prononcé devant Louis XIV en 1662, dans toutes ces situations, la Mort est une lumière. Elle permet à l’homme de se considérer à l’image de Dieu, être éternel libéré de la matière et de l’imperfection.

Les oeuvres de l’époque baroque sont empreintes de ces considérations profanes et sacrées, deux univers poreux qui confèrent à cet événement radical, alors magnifié, une identité singulière bien différente de celle que nous connaissons aujourd’hui. Cérémonie fastueuse pour la Reine défunte, expression des souffrances du Christ sur le Chemin de la Croix, littérature fantastique sur le thème des Enfers, mort épique dans la tragédie lyrique française représentent autant de coups de théâtre qui se déploient sur les scènes des XVIIe et XVIIIe siècles.

C’est cette relation décomplexée à la Mort, emblématique de l’époque baroque, que la présente édition de notre Festival souhaite partager avec le public. Par touches successives, la Mort apparaîtra au détour de propositions qui privilégient l’acte de création à l’idée de relecture et grâce auquel l’expression baroque, ancienne et vivifiée, a encore de belles années devant elle.


Alice Orange
Directrice Artistique

 

Télécharger la brochure